FANA-COLLEC
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

+30
olivier
Maniacman
BBLACKWOLF
Ceered
petitout31
Castor
geo alambic
gorack zahm
Darth vinz
the mad painter
jabba57
Rocketeer67
greg-replicas
RedBullTerrier
m_spider
Psychomniscient
jpraptor
Max59
nicolas76
dantecrazy
Kenobiv
titus1258
Glorious
Jojobiz
Jackelrhum
Pendemonium
es59
starkiller
legollum74
Pizza
34 participants
Aller en bas
fox346
fox346

Masculin Nombre de messages : 1751
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/04/2017

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Jeu 21 Déc 2017 - 9:15
Bon alors pour commencer, je pense que ce faire un avis sur le film et sur un jeu d'acteur en ayant vu un film en VF est juste pas possible.
Ensuite sur le côté bas les couilles de la mort des autres, faut effectivement contextualiser, Valerian est un agent spécial, militaire, considérer comme le meilleur, et ce depuis longtemps, ou effectivement après le nombre de mission réaliser, la mort de personnes l'aidant pour des missions périlleuses lui parait normal et des dommages collatéraux sont a attendre.

Je préfère ça plutôt que le regard déchirant, la tentative désespéré d'en attraper un par la main puis les pleurs de 3 min..la c'est un peu surprenant, mais au moins c'est propre et surement en adéquation avec son métier et son état d'esprit

Pour répondre a la question de l'arme utilisé, je vais utiliser la BD dont le film est inspiré ou cette scène arrive aussi, et Laureline explique :  "Ils ont utilisés des lances-cocons importés de xoxos...une arme non-mortelle, mais cinquante heures de tétanisation par asphyxie et interdiction de toucher a ceux qu'elle a frappé avant cette limite"

Je rappelle que ce film est une adaptation libre du tome 6 Valérian - L'Ambassadeur des Ombres, ou y'a pas mal de différence mais aussi beaucoup de similitude, dans les design, par exemple les habitant de la Planète Mul, qui dans la BD ont un design similaire sont rouge, mais qui dans la BD sont moins pacifique que ça, et je pense que le changement de couleur dans un bleu clair était plus correct pour représenter le peuple même si j’entends le côté déjà vu.
avatar
Invité
Invité

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Jeu 21 Déc 2017 - 13:16
fox346 a écrit:Bon alors pour commencer, je pense que ce faire un avis sur le film et sur un jeu d'acteur en ayant vu un film en VF est juste pas possible.
Ensuite sur le côté bas les couilles de la mort des autres, faut effectivement contextualiser, Valerian est un agent spécial, militaire, considérer comme le meilleur, et ce depuis longtemps, ou effectivement après le nombre de mission réaliser, la mort de personnes l'aidant pour des missions périlleuses lui parait normal et des dommages collatéraux sont a attendre.

Je préfère ça plutôt que le regard déchirant, la tentative désespéré d'en attraper un par la main puis les pleurs de 3 min..la c'est un peu surprenant, mais au moins c'est propre et surement en adéquation avec son métier et son état d'esprit

Pour répondre a la question de l'arme utilisé, je vais utiliser la BD dont le film est inspiré ou cette scène arrive aussi, et Laureline explique :  "Ils ont utilisés des lances-cocons importés de xoxos...une arme non-mortelle, mais cinquante heures de tétanisation par asphyxie et interdiction de toucher a ceux qu'elle a frappé avant cette limite"

Je rappelle que ce film est une adaptation libre du tome 6 Valérian - L'Ambassadeur des Ombres, ou y'a pas mal de différence mais aussi beaucoup de similitude, dans les design, par exemple les habitant de la Planète Mul, qui dans la BD ont un design similaire sont rouge, mais qui dans la BD sont moins pacifique que ça, et je pense que le changement de couleur dans un bleu clair était plus correct pour représenter le peuple même si j’entends le côté déjà vu.
+1 Rien à ajouter :super:

- Pour simplifier Romain, le corps des agent spatio temporel est le sommet dans l'armée donc tout ce qu'il y a en-dessus est de moindre importance.
Ils sont là uniquement pour l'aider c'est comme ça dans TOUS les films, une mission un agent et des sous fifres qui meurent Wink
- Pour Laureline dans la BD elle aide Valérian elle est plus intelligente que lui et les missions pour beaucoup sont réussites grâce à elle mais il est vrai que Besson a accentué ce détail.
- A l'inverse Valérian se la pète quand même un peu et là aussi Besson a accentué ce trait.
- Pour les Pearls oui leurs armes ne sont pas létales donc non pas de morts asphyxiés.
- Spider pour Bubble ben elle l'aide à retrouver Laureline chez les Boulan bator c'est tout donc elle meurt car aucun autre intêret dans le film.

- Et oui Romain se bashing anti Besson et anti SF autre que les ricains (pas touche c'est à nous) est totalement inapproprié et dégueulasse.
Mais que veux-tu aussi il faut dire que depuis 50 ans personne d'autres n'a fait ceci alors on peut les comprendre que cela les perturbe un peu Mad

Et pour finir moi aussi j'ai hâte de voir la suite...
Castor
Castor

Masculin Nombre de messages : 2453
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 16/04/2016

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Jeu 21 Déc 2017 - 16:50
fox346 a écrit:Bon alors pour commencer, je pense que ce faire un avis sur le film et sur un jeu d'acteur en ayant vu un film en VF est juste pas possible.

Oui un autre visionnage en VO est prévu, c'est sûr qu'un doublage peut ne pas arranger les choses.
Mais je me fais pas d'illusion, je pense quand même pas que je vais subitement leur trouver un grand charisme. C'est une perception purement subjective bien sûr.
Par exemple, un Russell Crowe en intro de gladiator, juste un regard, pas de parole, je trouve qu'il dégage déjà un charisme de fou.

fox346 a écrit:
Ensuite sur le côté bas les couilles de la mort des autres, faut effectivement contextualiser, Valerian est un agent spécial, militaire, considérer comme le meilleur, et ce depuis longtemps, ou effectivement après le nombre de mission réaliser, la mort de personnes l'aidant pour des missions périlleuses lui parait normal et des dommages collatéraux sont a attendre.

Je préfère ça plutôt que le regard déchirant, la tentative désespéré d'en attraper un par la main puis les pleurs de 3 min..la c'est un peu surprenant, mais au moins c'est propre et surement en adéquation avec son métier et son état d'esprit

Dark Elziann a écrit:[
- Pour simplifier Romain, le corps des agent spatio temporel est le sommet dans l'armée donc tout ce qu'il y a en-dessus est de moindre importance.
Ils sont là uniquement pour l'aider c'est comme ça dans TOUS les films, une mission un agent et des sous fifres qui meurent Wink

Bon je pinaille, cette scène m'a pas empêcher de dormir hein Wink mais bon après avoir revisionné la scène, oui ok leurs vies n'a peut-être pas d'importance mais j'ai trouvé le trait assez grossier quand même. Ils ne savent même pas ce que sont devenus les conducteurs et le "hmm, bah voilà j'ai déchiré ma robe..." une fois qu'ils sont pépères à bord de leur vaisseau, mouais bon, j'ai trouvé çà mal amené...
Mais on est d'accord, ce n'est qu'un détail...

_________________
"C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases..."

Ma collec : https://fana-collec.forumactif.com/t29143-collec-de-castor
avatar
Invité
Invité

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Jeu 21 Déc 2017 - 16:58
C'est de l'humour Romain Wink
Il y en a tout plein dans certains films tu vois lesquels et apparemment ça marche pas trop bien alors que là moi ça me plaît Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 896174
Je pinaille aussi Mad
fox346
fox346

Masculin Nombre de messages : 1751
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/04/2017

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Jeu 21 Déc 2017 - 17:16
Même si ça m'a pas dérangé du tout, je dois admettre qu'effectivement j'ai aussi tilté dans la scène, le côté "on se barre par la" en pétant la vitre du bus, et vraiment en incitant personne a les suivre, et ils les laissent se faire défoncer vraiment dans l'indifférence la plus totale, ça peut faire bizarre, je l'accorde
Et en passant mention aussi a la petite bête qui les poursuit, j'ai trouvé ça cool de pas avoir le fameux "plan de merde pour tué la bête" et que vraiment même en donnant tout, ils soient impuissant, parce que ras le cul des monstres qui vont tuer les héros, et qui se prend un coup juste derrière la canine droite, son fameux point faible lol!
Contenu sponsorisé

Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson - Page 8 Empty Re: Valerian and the City of a Thousands Planets - Luc Besson

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum